Publié le 22 Février 2018

On a trouvé dans les déchets bruns que nous a livrés la Mairie une larve, grosse, jaune clair et un insecte adulte. Nous avons récupéré les 2 insectes et on les a mis dans un bocal fermé pour les observer.

On a recherché sur internet et sur nos documents pour savoir à quel genre d'animaux cette larve appartenait. Nous avons trouvé : c'est une larve de hanneton, insecte qui appartient à la famille des coléoptères nocturnes.

Pour ne pas la confondre avec la larve de la cétoine, nous avons observé la taille de la tête, de l'abdomen et sa couleur. La larve du hanneton est jaune pâle. Elle a une grosse tête et un abdomen avec une extrémité assez fine. (Celle que nous avons trouvée a pris hélas un petit coup de pelle. C’est pourquoi son abdomen est un peu écrasé mais nous pensons quand même qu’il s’agit d’une larve de hanneton.)

L’insecte adulte est aussi un hanneton. On a regardé ses antennes pour savoir si c'était un mâle ou une femelle et c'était une femelle. Les antennes des mâles sont plus grosses et comportent 7 feuillets alors que celles de la femelle en ont 6. Les antennes servent à sentir les odeurs. On a compté aussi le nombre de pattes : 6.

On a relâché le hanneton et sa larve dans la nature mais pas dans le compost car le hanneton n'est pas l'ami du jardinier : il mange les feuilles et les racines des légumes.

On a parlé aussi du cycle de vie du hanneton : ça commence par un œuf qui éclot, devient une larve qui vit 3 ans puis mue. C'est à ce moment-là qu'elle se transforme en insecte adulte.

  

 

Rédigé par la classe Pro Insertion et Pascale Bachelier

Publié dans #Développement durable

Publié le 22 Février 2018

Le1er février, deux techniciens de la Mairie d'Eysines sont venus nous livrer des déchets bruns. Ce sont des branches et feuilles sèches et broyées. Pour faire un bon compost, il faut alterner une couche de déchets organiques frais (les déchets de la cantine) et une couche de déchets bruns. La collaboration de la Mairie est donc précieuse pour nous.

Après la livraison, nous avons rempli le bac qui sert de réserve. Voici quelques photos :

La Mairie d'Eysines nous livre des déchets bruns
La Mairie d'Eysines nous livre des déchets bruns
Aliénor en plein effort !

Aliénor en plein effort !

Le plaisir du travail accompli !

Le plaisir du travail accompli !

Rédigé par la classe Pro Insertion et Pascale Bachelier

Publié dans #Développement durable

Publié le 22 Février 2018

Fiers des résultats obtenus l'année dernière (1300kg de déchets organiques compostés) et convaincus de l'utilité de notre mission pour le développement durable de notre planète, nous poursuivons l'activité de compostage des déchets produits par le restaurant scolaire.

Le 14 décembre 2017, nous nous sommes occupés du retournement d'un des composteurs. Le retournement sert à mélanger les parties mûres et celles qui ne le sont pas encore. Ça permet aussi d'aérer le compost.

Voici les étapes en quelques photos :

Photo 1 : On ouvre le bac. On constate que la partie haute n'a pas fini de mûrir car il y a encore des morceaux.

Photo 1 : On ouvre le bac. On constate que la partie haute n'a pas fini de mûrir car il y a encore des morceaux.

Photo 2 : Thomas, Jérémy et Bastien vident le compost sur une bâche.

Photo 2 : Thomas, Jérémy et Bastien vident le compost sur une bâche.

Photo 3 : Chloé, Aliénor et Natacha  surveillent et encouragent les travailleurs !

Photo 3 : Chloé, Aliénor et Natacha surveillent et encouragent les travailleurs !

Photo 4. Le bac est vide. Après il faut remplir des seaux de compost et tout remettre dans le bac.

Photo 4. Le bac est vide. Après il faut remplir des seaux de compost et tout remettre dans le bac.

Photo 5 : Nous avons trouvé dans le compost quelques eisenias, très utiles pour le jardiner.

Photo 5 : Nous avons trouvé dans le compost quelques eisenias, très utiles pour le jardiner.

Photo 6 : Un autre insecte observé dans le compost : le centipède. Il impressionne beaucoup les élèves mais est aussi très utile dans la fabrication du compost !

Photo 6 : Un autre insecte observé dans le compost : le centipède. Il impressionne beaucoup les élèves mais est aussi très utile dans la fabrication du compost !

Rédigé par La classe Pro Insertion et Pascale Bachelier

Publié dans #Développement durable